Loading

wait a moment

Les différentes composantes d’un parc informatique

L’outil informatique est un élément central et structurant de toute entreprise. De l’entrepreneur individuel au grand groupe employant plusieurs milliers de personne, il n’y pas plus une entreprise au monde qui peut fonctionner sans ordinateur et donc sans parc informatique. Derrière ce terme se cachent de nombreuses infrastructures bien spécifiques dont nous allons parler dans cet article. Qu’est ce qui compose donc réellement un parc informatique ?

Au commencement, il y a l’ordinateur

La pièce de base de tout parc informatique est aujourd’hui l’ordinateur. Ainsi, un parc peut être composé que d’une seule machine. La notion d’ordinateur n’est pas aussi évidente que par le passé avec la diversification de ces appareils. On trouve en effet aujourd’hui des appareils sous la forme de tablette, smartphone ou équipements toujours connectés qui lisent le contenu stocké sur des serveurs à distance tels que des Chromebook.
Cela signifie que les parcs informatiques font désormais cohabiter ensemble des machines de différentes natures.
Outre les ordinateurs, le parc informatique est également composé de tous les logiciels installés sur ces équipements. Parfois, la gestion des licences des outils dématérialisés est gérée de façon totalement distincte via le SAM : Software Assets Management, une composante de la gestion du parc informatique.

Le réseau interne maille ces équipements

Outre une meilleure production et manipulation de l’information, l’intérêt de l’informatique pour les entreprises est d’assurer une communication interne plus efficace. Pour atteindre ce résultat, il est nécessaire de connecter efficacement les équipements. Si à l’ère d’internet on peut imaginer qu’il suffit de toutes les connecter à internet pour cela, dans le monde de l’entreprise, les choses ne peuvent pas être aussi simple, pour des raisons de sécurité et de performance.
Tout d’abord, en fonction de la localisation des postes informatiques, la connexion peut être lente, ce qui entraînerait une baisse de la productivité. On ne souhaite pas dépendre de la performance du débit internet local.
Ensuite, parce que si on compte sur ce réseau public pour distribuer les données internes, on prend le risque d’exposer des données confidentielles.
Il conviendra alors de mettre en place un réseau local câblé ou en Wifi à l’aide d’une entreprise spécialisée comme IPE par exemple.

Des solutions de stockage

Avec les ordinateurs, nous avons évoqué la production et la manipulation des informations. Avec le réseau, nous parlons de leur transmission.
Un parc informatique est incomplet si on n’évoque pas les solutions qui sont mises en place pour stocker la donnée. Généralement, il n’est pas suffisamment sécurisé d’utiliser uniquement les disques durs des machines de travail, celles-ci pouvant être exposées à des pannes ou des piratages. On cherchera une tierce solution de stockage.
Parmi les principales options, un des choix qui revient souvent consiste à déployer des baies de serveurs dans les locaux. Ces équipements doivent alors être sécurisés et reliés efficacement aux ordinateurs via le réseau local.
Avec l’amélioration des débits internet, les entreprises sont également de plus en plus nombreuses à externaliser cette fonction, soit dans les serveurs d’un prestataire informatique, soit dans une société proposant des service de cloud, du stockage à la demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *