Les data center : tout ce que vous devez savoir sur eux

Face à l’expansion d’internet et la multiplication des sites web, des solutions de stockage ont dû être mises en place. En effet, ces évolutions ont entraîné la création de nouveaux emplois, de nouvelles technologies, mais aussi de nouvelles infrastructures permettant de répondre aux besoins grandissants des utilisateurs. Parmi ces infrastructures, on retrouve les data center, qui permettent de stocker des données en toute sécurité. La gestion de ces centres sécurisés est devenue une priorité pour les plus grands d’internet comme Amazon, Google, Facebook, etc. qui disposent de leurs propres data center, mais pour les plus petites entités, la location de data center reste l’option la plus raisonnable. Voici tout ce que vous devez savoir sur ces centres de stockage dématérialisés !

Qu’est-ce qu’un data center ?

Concrètement, il s’agit de locaux dédiés au stockage des serveurs physiques et des données des utilisateurs. Sur le plan technique, les data center assurent la mise en réseau et la maintenance permanente des serveurs ainsi que la protection des données qui y sont stockées. Même les données stockées dans le Cloud sont en réalité accessibles sur un ou des serveurs physiques sécurisés, localisés quelque part dans le monde. Les data center sont ce qui permet aux sites internet de fonctionner correctement, et aux bases de données de disposer d’un lieu de stockage hors d’atteinte des hackers.

De nombreux sites de stockage de données ont été créés dans le monde entier. En 2017, la superficie de ces centres dans le monde était estimée à 167 millions de mètres carrés. Néanmoins, ces dernières années, les débats augmentent concernant la question « hébergements web et facture énergétique« , car ces équipements qui sont alimentés en permanence en électricité s’avèrent plutôt gourmands. En plus de l’alimentation directe des serveurs eux-mêmes (qui ne doit pas faire défaut), il faut également fournir de l’énergie aux nombreux équipements qui se chargent de maintenir l’hygrométrie et la température du local aux constantes idéales permettant d’éviter d’abîmer le matériel informatique. En effet, un ordinateur sous tension dégage beaucoup de chaleur, et trop de chaleur peut griller un composant, alors imaginez celle dégagée par un rack entier de serveurs allumés !

Pourquoi utiliser un data center ?

Le data center fait partie de la vie numérique : si une partie des informations contenues sur le web est stockée sur des serveurs privés, la plupart des informations se trouvent en réalité dans des data center. Si par exemple vous souhaitez effectuer une démarche en ligne en mairie relative à l’État Civil, ou si vous déclarez vos impôts sur internet, il faut bien ranger et archiver toutes ces données quelque part ! Elles ne « restent » pas dans l’internet de manière dématérialisée, mais sont bien réelles, à l’abri sur des serveurs physiques ou des machines virtuelles. La loi française impose par exemple aux administrations de stocker les données des citoyens uniquement sur le sol français.

Pour les entreprises, cela devient un peu plus problématique : les informations d’une société doivent pouvoir être consultées par tous les collaborateurs, certains d’entre eux, ou encore être accessibles en cas d’urgence. Il faut donc pouvoir disposer d’une connexion sécurisée avec les bases de données, sans mettre en danger l’intégrité des informations stockées. Mais le volume des informations à archiver déterminera aussi la solution de stockage à préférer : pour certaines entreprises, les disques durs des ordinateurs de la société ne sont plus suffisants pour contenir toutes les données de la société. Si elles ne disposent pas d’une salle blanche, l’externalisation du stockage des données est donc la solution qui s’impose.

Les infrastructures

Il est important de réaliser la complexité des infrastructures nécessaires afin de disposer d’un data center fonctionnel et sécurisé. Cela nécessite des serveurs assez puissants pour que l’accès soit rapide et qu’il n’y ait pas de ralentissement lorsque beaucoup d’utilisateurs se connectent en même temps, ainsi que d’une solution de secours en cas de coupure (plan de reprise des activités). Du personnel qualifié comme des administrateurs réseau et bases de données doit également se consacrer à l’entretien et à la maintenance permanente des systèmes.

Mais cela nécessite également les équipements adéquats. Les serveurs sont fragiles et peuvent être endommagés par la chaleur qu’ils dégagent. L’hébergeur se doit de disposer d’un système de refroidissement efficace afin d’éviter toute panne, c’est un type d’infrastructure qui n’est pas forcément à la portée de toutes les sociétés. Faire appel à un data center externe permet d’éviter les désagréments liés à l’entretien de telles installations.

La sécurité des données

La sécurité est l’une des plus conséquentes préoccupations des entreprises actuelles. Travailler dans un mode entièrement informatisé expose à des risques d’attaques et de fuites d’informations. Points critiques, les centres de stockage sont souvent la cible de cyber-attaques car ils contiennent de très précieuses données. Les data centers sont donc équipés des meilleures technologies de défense afin d’éviter tout piratage, et le personne qui s’occupe de la sécurité informatique est particulièrement compétent.

Mais le risque de piratage ou de chantage n’est pas le seul, car des pannes matérielles peuvent également survenir. La qualité du matériel informatique et le délai de réactivité en cas d’incident seront des arguments majeurs pour sélectionner un bon centre de stockage.

Les économies

Faire appel à un centre de stockage de données permet de faire d’importantes économies. Cela évite les frais de location de l’espace nécessaire, le surcoût du matériel, les frais d’entretien, l’embauche de personnel qualifié, mais aussi la facture énergétique. Pour une structure petite ou moyenne, cette solution reste la moins coûteuse.

Les data center et l’énergie

Les data center font récemment l’objet de nombreuses critiques, qui se basent sur plusieurs raisons. La première est que les data centers consomment beaucoup d’énergie pour faire fonctionner leur matériel informatique en permanence. Selon les études, la consommation énergétique de ces centres de données en France en une année serait l’équivalent de la consommation en énergie de la ville de Lyon ! De plus, ce secteur pollue énormément puisqu’au niveau mondial, il rejette autant de gaz carbonique que le secteur de l’aviation civile.

Face à ces chiffres alarmants, certains hébergeurs informatiques ont décidé d’agir, leur but étant de mettre en place un système de « data center green ». Ces bonnes résolutions sont actuellement en cours d’application par les hébergeurs qui cherchent à réduire leur consommation ou à utiliser des énergies renouvelables. Cela passe par exemple par l’utilisation d’énergies propres pour la climatisation, des modes de consommation plus écologiques, par la réduction de l’empreinte carbone, etc.

Les acteurs de ce secteur devront donc relever le défi de protéger l’environnement tout en répondant aux besoins des consommateurs, qui sont toujours croissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *