Internet et informatique : Les grandes dates, règles …

1580 (ou 1614 ?) John Napier de Marcheston (1550-1617, Écosse) : logarithmes.

1623 Bacon : code binaire. Wilhelm Schickard (1592-1635, † de la peste), professeur à Heidelberg : machine faisant les additions, et de manière partiellement automatique les multiplications.

1632 (?) Oughtred (Angl.) : règle à calcul (ou 1671 S. Partridge).

1640-52 Blaise Pascal (Fr.) : machine à calculer permettant addition (et soustraction par complément) et conversion des monnaies.

1672 Moreland (Angl.) : multiplication par additions successives.

1762 France : contrôle de métiers à tisser par cartons perforés.

1770 Hahn (All.) : 1re machine à calculer exécutant directement les 4 opérations (fondée sur le cylindre denté inventé par Leibniz en 1671).

1804 métier à tisser de Jacquard [Basile Bouchon (1725), Jacques de Falcon (1728), Jacques de Vaucanson (1745) : cartes perforées].

1837 machine analytique (jamais complètement construite), Charles Babbage (Angl., 1792-1871) définit les grands principes des calculatrices électroniques.

1841 machine à calculer circulaire du Dr Roth.

1855 1re calculatrice programmée à 15 chiffres de capacité de George Scheutz (Suède).

1864 George Boole (Angl., 1815-64) : calcul binaire.

A partir de 1880 Hopkins, Williams Seward, Burroughs (1855-98), Sundstrand, etc. (USA), Wiberg (Suède), Odhnen (All.), Bollée (Fr.), lord Kelvin (Angl., 1824-1907), Jahnz (Suisse) : mise au point de plusieurs machines à calculer avec ou sans clavier, imprimantes ou non, et de machines « comptables ».

1884 Herman Hollerith (1860-1929) : 1re machine à cartes perforées utilisée (recensement amér. de 1890).

1906 De Forrest et J. Bryce (USA) : industrialisation des tubes à vide.

1921 Fredrik Bull (Norvège, 1882-1925) : machine à statistiques à cartes perforées (6 clients).

1939 John Atanasoff (USA, 1904-95) : 1er ordinateur (reconnu 1973) utilisant système binaire (équations à 29 variables). Alan Turing (Angl., 1912-54) : principes des ordinateurs (modèle théorique : machine de Turing).

1940 circuit imprimé.

1942 diodes au germanium.

1943 Warren MacCulloch et Walter Pitts : mise en évidence d’analogies entre composants des machines à calculer et neurones du cerveau. -Déc. calculateur électronique (Colossus I) conçu par Max Newman (G.-B., 1897-1985), construit par T.H. Flowers, mis en service en 1943 à Bletchley Park (G.-B.) pour décrypter la machine à coder allemande « Enigma ».

1944 Howard Aiken (1900-73) et IBM (USA) : projet ASCC (Automatic Sequence Controlled Calculator), calculateur automatique Mark 1 (long. 16 m, haut. 2,60 m, 5 t) [université Harvard].

1946-15-2 Eniac (Electronic Numerical Integrator and Computer), 1er calculateur électronique inauguré [réalisé par une équipe de la Moore School de l’université de Pennsylvanie, dirigée par John Eckert (né 1919) et John Mauchly (Budapest, 1907-80)] : 30 t, 72 m2 au sol, comprend (dans 42 armoires de 3 m de haut) 17 468 tubes électroniques, 50 000 résistances, 10 000 condensateurs, 1 500 relais téléphoniques, 6 000 commutateurs. Il fallait tourner à la main chaque commutateur et brancher pour chaque opération des centaines de câbles ; consommait 150 000 W (2 000 fois plus rapide que le Mark 1), les relais électromécaniques étaient remplacés par des circuits électroniques à bascule et pour la 1re fois des impulsions électriques étaient utilisées pour mettre les lampes à vide en position allumée ou éteinte, ouverte ou fermée. Effectuait 5 000 additions à la seconde. Système de code binaire inventé par John von Neumann (Budapest 1903/8-2-1958) [1re construction : l’Edvac (Electronic Discrete Variable Computer, 1er calculateur à programme enregistré)].

Découvrir :  Deep web et dark web : quelle est la différence et comment y accéder ?

1947 John Bardeen (1908-91), Walter Brattain (1902-87) et William Shockley (USA, 1910-89) inventent puis industrialisent le transistor (transfer resistor) permettant la régulation du courant électrique tenant 1 000 fois moins de place que les lampes triodes (diam. 8 mm, haut. 6 mm ; consommant très peu de courant, ne chauffant quasiment pas et ne claquant pratiquement jamais).

1949 Wilkes (G.-B.) : 1er calcul auto-électrique à programme enregistré Edsac. IBM (USA) : commercialisation du CPC, calculateur automatique à carte-programme.

1950 mémoires vives à tores de ferrite. Alan Turing (G.-B., 1912-54) publie Ordinateurs et intelligence, et propose son « test » pour évaluer l’intelligence de la machine.

1951 (USA) : 1res machines à usage civil : Univac 1 (Universal Automatic Computer), mis au point par Eckert et Mauchly, refusé par IBM et accepté par Remington. De 1952 à 1954, contrôle tout le marché civil ; Gamma 3, 1er calculateur électronique de Bull.

1952 IBM : 701 calculateur automatique. Von Neumann-Burks, Goldstine (USA) : calculateur auto-électrique à Princeton.

1955 1er calculateur transistorisé.

1956 1er disque dur.

1957 Bull : Gamma 60 à traitement et entrées-sorties simultanés. Disque magnétique. -Nov. Arpa (Advanced Research Projects Agency) créée par le DoD (Department of Defense) américain.

1958 Frank Rosenblatt : perceptron (1re machine bâtie sur le principe neuronal) ; circuit intégré ou ensemble de transistors sur plaque de silicium (construit par James Kilby pour Texas Instruments, 5 composants).

1959 IBM : ordinateur 1401. Sté SEA (Bull) : Cab 500, calculateur scientifique individuel de bureau.

1960 IBM 7070.

1962 3e génération (développement des composants électroniques). L’US Air Force demande à P. Baran d’imaginer un réseau de communication qui serait opérationnel après une guerre nucléaire.

1964 Baran propose un réseau maillé utilisant la technologie du packet-switching. IBM 360, 1er ordinateur à circuit intégré.

1966 calculatrice de poche. France : Plan Calcul : 1re convention État/groupes industriels pour 1966-70. 2e pour 1971-75. Création de la Cie internationale pour l’informatique (CII, dite « C deux I ») par fusion de CAE (Thomson), SEA (Schneider) et Analac (CSF).

1967 série Iris, de CII-France.

1968 mémoires à semi-conducteurs. Douglas Engelbart (Amér., né 30-1-1925) invente la souris et vend son brevet au MIT (Massachusetts Institute of Technology) pour 56 000 F.

1969-oct. 1er réseau Vinton Cerf réunit 2 ordinateurs : Ucla (University of California, Los Angeles) et SRI (Stanford Research Institute), puis 4 avec UCSB (University of California, Santa Barbara) et Utah University. John Postel († 1998 à 55 ans) structure le réseau qui devient Arpanet.

1970 mini-informatique. IBM série 370 ; General Electric vend à Honeywell ses participations dans Bull. Disquettes. 1971 microprocesseur (appelé d’abord microcalculateur) Intel 4 004 (2 250 transistors sur 6 cm2) créé par Ted Hoff. MOS (metal oxide semi-conducteur) : permet de fabriquer des transistors plus petits et plus rapides à effet de champ à grille isolée par une couche d’oxyde de silicium. -Janv. accord CII/Siemens Ray Tomlinson écrit le 1er programme de courrier électronique (e-mail).

1972 charte AUP (Acceptable Use Policy) interdira, jusqu’en 1990, à toute structure commerciale de se connecter sur le réseau. Le réseau français Cyclades utilise le « dataground », architecture du futur IP (Internet Protocol) : accord de coopération Honeywell-Bull/Nec dans les circuits intégrés. IBM : généralisation de la mémoire virtuelle.

Découvrir :  Informatique en entreprise : les principaux risques auxquels sont exposés vos PC

1973 Ed Robert (USA) crée 1er micro-ordinateur (Altaïr, sur base d’un microprocesseur 8008) ; France 1er micro-ordinateur, le Micral N, conçu par François Gernelle commercialisé par la Sté R 2 E. Circuit intégré à haut degré d’intégration (puce LSI, Large-Scale Integration). IBM réalisation expérimentale de mémoires à bulles magnétiques et de circuits à jonction Josephson (effet tunnel) ; mémoire virtuelle, multiplication et multitraitement ; création d’Unidata : accord pour définir politique commune de produits [CII (Fr.), Siemens (All.), Philips (P.-Bas)]. Projet d’un grand ordinateur et de secteurs télématiques géants sur lesquels seraient branchés 18 millions d’abonnés recevant l’information. (19-12-1975 Unidata dissoute).

1974 architectures distribuées. Carte à puce de Roland Moreno (Fr., né au Caire 1945). Protocole TCP (Transmission Control Protocol)/IP, de Vinton Cerf et Bob Kahn, inspiré de Louis Pouzin. 62 serveurs reliés.

1976 Apple I.

1977 Apple II (2 millions seront vendus). Internet devient réalité (le triple réseau Arpanet-RPnet-Satnet).

1978 TCP se scinde en TCP et IP. Réseau de transmission Transpac. -Juin rapport Nora-Minc « Informatisation de la société ».

1979 architecture de réseau DSA de CII-HB. Apparition des Newsgroup. 188 serveurs reliés. Nicholas Negroponte fonde le Media Lab au MIT. Micropackaging de CII-HB.

1980 Apple III (65 000  vendus ; arrêté 1984). Vinton Cerf suggère ‘interconnexion (Inter-Network connection) entre réseaux Arpanet et CSnet (Computer Science Network) avec le protocole TCP/IP. 1er virus informatique bloquant tout le trafic sur le réseau.

1981 ordinateur personnel IBM PC (avec Microsoft MS-Dos). Sinclair propose le 2 × 81 ko de Rom et 1 ko de Ram. 213 pionniers connectés sur Internet.

1981-86 création du Centre mondial Informatique et Ressources humaines par J.-J. Servan-Schreiber, consacré aux applications culturelles et sociales de la micro-informatique (75 personnes) : échec. -12-8 IBM PC.

1982 rattaché au ministère des PTT ; participe au plan de contrôle de la France en fibres optiques. Système MS-Dos (Microsoft). Commodore 64 : ordinateur le plus vendu au monde (17 à 22 millions). Eunet, interconnecte les serveurs européens.

1983 Circuit intégré à très haut degré d’intégration : puce VLSI (Very Large Scale Integration). Lisa 1er PC personnel à interface graphique et souris : échec. Groupe Bull [CII-HB, SEMS (ex-filiale de Thomson) et Transpac (ex-filiale de CIT-Alcatel)] nationalisé à 97 %. TCP/IP devient le protocole d’Arpanet, qui s’ouvre au grand public. 562 serveurs reliés.

1983-84 Apple commercialise le Macintosh, équipé de la souris. 210 000 exemplaires vendus en 1 an. Programme Lotus 1-2-3. Microsoft développe Windows. Nec, Bull et Honeywell : accord de licence à long terme pour gros ordinateurs centraux.

1985 Next Computer créé par Steve Jobs (qui a quitté Apple). Le Lisa, rebaptisé Macintosh XI, est abandonné. France : Plan Fabius (PM) : Informatique pour tous : 160 000 établissements scolaires équipés et 110 000 enseignants formés avant la fin de l’année.

1986 Apple II GS. Compaq le 1er PC à base de 386.

1987 IBM PS/2 (Personal System, système d’exploitation OS/2). Macintosh II modulaire et en couleurs. Microsoft rachète Internet, Sté qui a développé un logiciel de messagerie, le futur MS-Mail.

1988 la France est connectée à Internet. 56 000 serveurs reliés dans le monde. Apple : procès contre Microsoft et Hewlett-Packard pour violation du droit d’auteur du système Mac.

1990 ATT : ordinateur fonctionnant à la lumière, composé de 32 commutateurs optiques et de 8 diodes laser. Les transistors optiques (Symmetrical-self-electro optic-Effect Devices ou S-SEED) réfléchissent en la modifiant la lumière émise par un faisceau laser et « fabriquent » ainsi l’équivalent de 0 et de 1 à une vitesse théorique de milliards de fois par seconde. Les rayons laser pouvant se croiser sans interférence, on peut réaliser des circuits plus plats. Microsoft lance Windows 3.0 ; Apple arrête Apple IIc et lance Mac Classic et Mac-LC. Archie : 1er logiciel de recherche de fichiers. MCI (opérateur américain) et IBM proposent leurs services aux entreprises.

Découvrir :  Registre d'un ordinateur : Tout ce qu'il faut savoir

1991 Tim Berners-Lee (Brit.) et Robert Cailliau (Belge) du Cern (Genève) créent le World Wide Web (www, « grande toile mondiale » d’Internet) ouvrant le réseau au grand public en facilitant la consultation des sites. Distributed Computing Model de Bull. Système 7, Mac Quadra et portables de la série Powerbook. -Oct. accords Apple/Motorola sur standard de la micro-informatique.

1992 technologie Newton annoncée ; Apple II GS abandonné. Windows 3.1 Microsoft. Jean Armour Polly forge les termes « surfer sur Internet ».

1993 1re version du navigateur Mosaic (inventé par Marc Andreessen et Eric Bina).

1994 Netscape (logiciel de navigation sur le Web) créé. Pentium d’Intel. Power Macintosh à technologie risc. Naissance de Yahoo !. Lancement de Netscape. 4 millions de serveurs reliés.

1995 le www devient le service le plus important sur Internet. 1ers comptatibles Mac (Power Computing, Radius) Power Mac à architecture PCI. Windows 95.

1996-févr. accord Apple/IBM, Oracle, Netscape et Sun sur les « Network Computers » conçus pour l’Internet.

1998 microdisque de 340 mégaoctets d’IBM. -16-1 France, 1er Comité interministériel pour la Sté de l’information (CISI) publie son Programme d’action gouvernementale pour la société de l’information (Pagsi). -20/21-3 : 1re fête de l’Internet en France.

1999-26-2 Pentium III d’Intel. 1er ordinateur quantique utilise des molécules de chloroforme. -16-7 la revue Science annonce la mise au point de puces à l’échelle moléculaire (prototype : 5 × 11 microns). Télévision sur disque dur (Tivo et Replay). Livre électronique dont le contenu pourrait changer.

2000-31-12-1999/1-1-2000 : Bug de l’an 2000 : pour gagner de la place, de nombreuses dates n’avaient été codées qu’avec les 2 derniers chiffres de l’année. Les ordinateurs risquaient de confondre 2000 avec 1900. La catastrophe annoncée n’a pas eu lieu, hormis quelques bugs d’affichage et calculs fantaisistes. -Mars microprocesseur AMD de 1 000 MHz. En 1971, le 1er microprocesseur d’Intel comptait quelques milliers de transistors, contre environ 50 millions aujourd’hui… -mai éclatement de la bulle boursière sur les valeurs Internet.

2001 processeur Itanium 64 bits (Intel et HP). 1re souris sans fil. Norme Wi-Fi permettant connexion sans fil des PC entre eux.

2003 PowerMac G5 processeur 64 bits (bus système à 1 GHz).

2004 Pentium IV à 3,4 GHz. -2-3 USA : Worldcom : Bernie Ebbers (Pt) accusé d’avoir installé une double comptabilité où Worldcom, déficitaire, était bénéficiaire. France : février : début des offres 3G/UMTS (Cegetel : Lille, Lyon, Nantes, Paris, Toulouse). -13-5 loi de confiance dans l’économie numérique (LCEN). -15-7 nouvelle loi Informatique et Libertés (réforme loi de 1978) : personnes morales peuvent relever et traiter des données relatives à des infractions dont elles s’estiment victimes. -28-7 charte antipiratage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.