Gimp, logiciel de traitement d’image gratuit

Gimp est probablement l’un des meilleurs logiciels de retouche photo et de création graphique. Et, contrairement à son concurrent direct Photoshop, il est entièrement gratuit. Que vous ayez besoin de retoucher ou de créer complétement une image numérique, Gimp est une valeur sure !

Gimp : présentation

Gimp signifie GNU Image Manipulation Program : il s’agit donc d’un logiciel de traitement de l’image sous licence libre. Gimp permet à la fois de retoucher les photos ou de créer des images numériques. Entièrement gratuit, Gimp est très utilisé pour le graphisme destiné au web, y compris pour les animations. Sa puissance, sa souplesse d’utilisation ainsi que ses innombrables fonctionnalités en font le concurrent direct d’Adobe Photoshop. Il présente d’ailleurs des possibilités bien plus étendues que Photofiltre, l’autre grand logiciel de retouche gratuit.

Gimp, un logiciel de dessin libre

Avant l’arrivée de Gimp, aucun logiciel libre n’avait vraiment rivalisé avec les logiciels de traitement de l’image payants. On trouvait notamment Bitmap, Giftrans, XPaint ou encore Image Magik. Ces programmes offraient des fonctions limitées pour la retouche de photos ou pour la création d’images numériques. En 1996, Peter Mattis et Spencer Kimball lancent la première version de Gimp, sous Linux. Sortie en licence libre, le logiciel sera ensuite retravaillé par de nombreux autres développeurs. A l’heure actuelle, la maintenance est assurée par une équipe de développeurs bénévoles. La communauté des utilisateurs participe à l’amélioration du programme par des tests. Gimp est désormais disponible pour Windows, MacOs, Solaris et FreeBSD.

Découvrir :  Quelles sont les raisons de recourir au cloud ?

Fonctionnalités de Gimp, logiciel de dessin et de retouche

Gimp possède toutes les fonctions classiques d’un logiciel de dessin. On y trouve les principaux outils de sélection (formes, ellipse, baguette magique, sélection libre, par couleur…), avec les opérations d’addition, de soustraction, d’inversion… Les outils de dessin sont aussi très complets, avec le remplissage, le crayon, pinceau, aérographe, clone, dégradé, gomme… Le grand intérêt de Gimp par rapport à d’autres logiciels gratuits comme Photofiltre, c’est l’utilisation des calques. Cette technique permet de fractionner le dessin en couches successives et d’y appliquer différents traitements, comme sur Photoshop. La méthode est d’autant plus intéressante que Gimp gère la transparence (canal alpha).

Gimp, un logiciel personnalisable grâce aux plug-ins

L’autre grand intérêt de Gimp, c’est d’être personnalisable. Le programme est dit « modulaire », ce qui signifie qu’il fonctionne avec un noyau central comportant les fonctions de base, auquel on rajoute des modules. Du coup, de nombreux développeurs ont mis au point des modules complémentaires : les plug-ins, ou greffons. Ils permettent d’étendre les possibilités de Gimp et de personnaliser le programme en fonction de ses activités. On peut par exemple trouver des éditeurs de textures, de dégradés, d’effets, des outils d’animation, des bibliothèques…

Découvrir :  Le code PUK, pour débloquer son code PIN

Gimp : automatiser le traitement de l’image avec les scripts

Enfin, cerise sur le gâteau, Gimp permet aussi d’automatiser le traitement des images grâce à la rédaction de scripts. Dérivés du langage Script-Fu, ces scripts permettent d’automatiser des commandes afin, par exemple, d’appliquer un ou plusieurs traitements à une série d’images. Les effets et filtres déjà inclus dans Gimp sont d’ailleurs des scripts à part entière. Mais il permet surtout d’en créer ou d’en télécharger de nouveaux. Une autre façon de personnaliser encore Gimp…

Le saviez-vous ?

Gimp n’est pas encore au niveau de Photoshop en ce qui concerne la gestion des couleurs pour l’imprimerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.