Soumission d’Articles : Comment Etudier Le Site Web d’Un Editeur

Il y a beaucoup de sites Web qui accueilleront vos articles sur l’Internet. Quelques uns petits, d’autres grands, certains avec des directives, d’autre sans, certains soutiennent des sujets vastes, certains ont une base limitée, certains payants et les autres gratuits.
Avec autant de sites pour signaler vos articles comment pouvez vous maximiser la distribution avec le moindre effort ? Vous pouvez le faire en étant sélectif. Signalez vos articles seulement sur les sites qui traitent de votre sujet, ont l’intégrité, et ont une approche gagnant / gagnant. Puisqu’aucun site Web n’est identique.

Voici quelques dispositifs à surveiller pour la soumission de vos articles :

  1. Possibilités de recherche. Quand vous êtes sur le site, vérifiez de quelle manière les visiteurs peuvent chercher leur sujet. Si la page est une longue liste d’articles énumérés les lecteurs n’iront pas plus loins que les 20 premiers articles. En fait ils n’en liront pas beaucoup. Les internautes n’ont pas la patience de parcourir des rangées de titres pour trouver le bon sujet.
  2. Le site est-il facile à utiliser ? Si une section d’articles est enterrée à l’intérieur d’un site et que vous avez des difficultés à la trouver pour soumettre votre article, comment pouvez-vous envisager de soumettre vos articles à ce site.
  3. Quel est le but du site  ? Ce but est-il de promotionner votre article, votre matière, ou est-il de vous nuir ? Est-ce juste une page de vente essayant de vanter l’optimisation pour les moteurs de recherche sous de faux prétextes ? Ne soyez pas dupé il y en a un bon nombre comme ça. L’hébergeur du site est-il évident ou inexistant ? Pouvez vous trouver un numéro  de téléphone — ville, état ou pays ?
  4. Directives de soumission. Quelques sites Web nécessitent d’ouvrir un compte , d’écrire un minimum de mots, un maximum ou une gamme. Si votre article ne comporte pas le bon nombre de mots, votre article ne sera pas édité. Prenez les sites au sérieux et prennez le temps de les lire. Une chose importante est de trouver un système pour les repérer. J’ai un système d’évaluation que j’utilise : 1 étant un site parfait de soumission et 15 étant pour un site inutile. Je mémorise les sites inutiles de sorte que quand je recherche de nouveaux sites je sais ceux que j’ai déjà passé en revue.
Parfois les propriétaires de site changent. De la même manière que notre apprentissage et nos connaissances évoluent, les directives de ces sites peuvent évoluer de temps en temps. Je recommande de revoir ces directives tous les trois mois ou au moins tous les six mois. Quelques sites deviennent sournois et affichent de bonnes directives comme « nous avons maintenant le copyright » quand vous vous y attendez le moins.
Il y a également quelques sites sournois de soumission qui espèrent que vous ne lirez pas leurs directives. Ces sites stipulent dans leurs directives qu’en soumettant un article, l’auteur leurs abandonne leur copyright. Certains l’indiquent d’une manière flagrante tandis que d’autres le cache dans leur réglement.
Quelques sites stipulent que vous leur donnez la permission d’utiliser votre article pour l’imprimer ou l’éditer. Ceci signifie qu’ils peuvent accumuler des articles sur un certain sujet, et leur intention habituelle est de les remodeler dans un ebook pour le vendre. Alors que vous n’y prêterez pas attention et ne considèrerez pas ça comme une action de marketing viral. Et cet auteur le sait puisque ceci est arrivé sur ses propres travaux, avant qu’elle n’en connaisse cette méthode secrète.
  1. Statistiques. Il y a très peu de sites qui fournissent des statistiques sur les lecteurs. J’aime les sites qui m’indiquent combien de personnes ont lu l’article. Je veux savoir si une matière particulière est bien lue. Beaucoup de sites préfèrent ne pas signaler de statistiques. Je suspecte que ce soit parce que les auteurs verraient qu’il y a un faible taux de soumission de leurs articles. Le vote sur l’article est un dispositif sympa, mais ce n’est pas vraiment un compteur de statistique essentielle. Peut-être que sur 10 à 15 visites,  une seule personne aura pris le temps de voter. Si le dispositif de vote est mal placé les téléspectateurs ne connaissent pas son existence. Même si ce dispositif est bien positionné sur la page (au-dessus de l’article ou immédiatement au-dessous de l’article) les lecteurs voteront rarement à moins que l’article ne soit terrible.
L’hébergeur ou l’éditeur de vos articles est un collaborateur. Considérez-le en tant que tel et vous maximiserez votre temps et vos efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *